Quelque chose au sujet de notre temps sur terre

Chaque homme, chaque femme devrait être en mesure de réclamer la grâce de pouvoir sur cette terre enlever, par le sens qu’il confère à sa vie, la part de non sens qu’en son nom et comme à son insu, le néant marque la Création.

Je n’ai pas lu la Bible.
Je n’ai pas lu la Torah.
Je n’ai pas lu le Coran.
Je n’ai pas lu Confucius.
Ni les apocryphes de Bouddha.

J’ai parcouru, simplement, l’onde des caresses,
La divination observée
Dans les vagues de sable
L’irisé des couleurs
Les remous des fleuves, des rivières
Des ressacs des rives de l’océan.
Des plages de la mer,
Des fées du lac,
Toutes les révélations et luminescences
Les sonorités et absolus impalpables
Le sens des choses caché
Le secret
L’âme bien faite
Qui épouse
La forme discrète
Simultanée
Immédiate
De Dieu
L’unité
De l’être
Et celle de la loi
Enregistrée
et éprouvée dans la foi

****

Qu’est-ce donc que le privilège
de battre monnaie sinon celui de recueillir
et de fondre les éléments symboliques
de nos actions et échanges
et de tenter, d’en maintenir,
Par une discipline éminemment ardue,
La valeur et la dynamique.

****

L’histoire des traités est une histoire
de nos transactions échouées
ou couronnées de succès

****

Il faudra porter à mon crédit
que j’ai collapsé cette somme
de petits écrits.
Ensuite, on peut me couper
l’électricité, le téléphone,
réduire les moyens de mon existence
et de celle de mon épouse,
au fait qu’elle n’est plus,
dans le concret,
génératrice de valeur.
Vient un temps,
et il ne doit pas être que celui
du Jugement dernier
où les dignités se doivent,
de se confronter
hors parure.
La personne physique
que je suis
est-elle
une personne morale?

*****

Grande question métaphysique:
Au bout du rouleau, il y a quoi?
Ayant fait ce que j’ai fait, pour les raisons pour lesquelles je l’ai fait, je considère ma déchéance personnelle avec hauteur.
Il est tragique qu’elle éclabousse mon épouse.
Il s’est trouvé, pourtant, dans ce pays, un homme et ce fut moi, pour élever sa voix.
Je ne prétends pas qu’il a été seul.
Mais je prétends qu’il a été singulier.
Je l’ai fait en 1996, en 2001 et au cours de cette période.
J’ai répandu et répété quelques traces
d’un invraisemblable exil.

****

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :