Quelques principes simples sur la nature de notre futur (2)

C’est à la voix des nations de résoudre les crises qui se développent de manière très préoccupante. Il y a une vérité salvatrice à élever par dessus la misère actuelle, par dessus la dégradation du monde, par dessus les mensonges et mystifications, pour établir au niveau qu’il réclame aujourd’hui le règne fructueux de la justice et de la dignité.
Pour former cette voix et lui procurer la force nécessaire, chacun doit clarifier ce qu’il est et quitter les limbes.
Le salut viendra de cette simplicité ainsi que de notre volonté de faire revenir la grâce sur ce monde.

Il faut que les nations, formées de peuples, se souviennent de ce qu’elles sont, d’où elles viennent et qu’elles se souviennent même du lieu où elles vont. Cela est inscrit dans leurs gènes bien plus profondément que ne l’est la procession trompeuse de leurs signes distinctifs.

Bien à vous.

Publicités
Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :