Ce que dit surtout la fatwa saoudienne contre le jeu d’échecs

Le jeu des échecs est donc un péché et contraire à l’Islam. La fatwa du grand mufti saoudien, le cheikh Abdulazziz Bin Abdullah, prononcée au cours de son émission télévisée, est rapportée par la presse qui se délecte, avec notre regard occidental, de pouvoir témoigner d’une culture arriérée.
Cet interdit, qui n’a pas force légale,  est d’autant plus déroutant a priori que ce jeu a été inventé par les Perses et a été introduit en Europe par les musulmans au Ve siècle.

chess_poutien (2)

Sur une page facebook « ouvertement pro-Poutine », ainsi qu’elle se définit elle-même, le chef du Kremlin est présenté en maître en stratégie, capable de jouer des parties simultanées. 

Pour quelle raison prononcer un tel interdit, alors que ce jeu est une école de réflexion et de stratégie?
Quand le plus haut dignitaire religieux sunnite du royaume saoudien  incrimine pour justifier sa fatwa « une perte de temps et d’argent », et le fait que sa pratique « provoque la haine et l’hostilité  entre joueurs », il y met en évidence un tel décalage à l’égard du jeu, de son esprit et de ses conséquences, tel qu’il se pratique que l’on ne peut pas s’empêcher de penser à l’échiquier international, à la géopolitique, aux tensions qui s’exercent et se sont récemment exacerbé notamment entre l’Iran et l’Arabie Saoudite, entre la Russie et l’Arabie Saoudite.
Il y a des mots qui sont prononcés pour se distinguer du contexte dans lequel ils sont prononcés.
Je crois que cette fatwa est un message, dans ce contexte très particulier qui a vu se développer une série d’actions stratégiques contre l’Arabie Saoudite. Ce message, même si on ne peut exclure une portée domestique et interne, s’adresse à l’Iran et à la Russie qui jusqu’à présent, malgré des stratégies habiles, ne sont pas parvenus à renverser le régime qui a paré, aux prix de gros efforts, les coups.
Vladimir Poutine proclamé en 2015 grand maître stratège voit le rouble s’effondrer, les revenus liés aux hydrocarbures s’évaporer en raison du cours au plus bas historique du baril, la guerre en Syrie perdurer, et l’Iran, lui, n’a pas pu produire l’embrasement qu’il espérait, tandis que la normalisation de ses relations est un seuil et un enjeu de normalisation qui procure plus d’avantages que d’inconvénients si la Révolution Islamique d’Iran renonçait à sa stratégie.
Le royaume wahhabite a tenu et tient, et il le fait savoir par ce canal.

Dans la nuit noire, sur la pierre noire, une fourmi noire…

Publicités
Tagué , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :