Le sacrifice d’Alep ne doit pas avoir lieu

Nous devons prêter une attention redoublée à la convocation militaire à laquelle la Syrie, la Russie et l’Iran, à travers les forces qui sont dédiées à la Révolution Islamique, se prêtent auprès de l’Arabie Saoudite et de EAU qui se disent prêts à dépêcher des troupes aux sol.
Le régime syrien, auquel la Russie apporte une décisive contribution, comme le général Mahamad-Ali Jafari promettent que les soldats qui violeront la souveraineté du sol syrien (sic) reviendront entre quatre planches et mettent au défi les Etats du Golfe de passer des paroles aux actes.
«Ils [Les Saoudiens] ont émis une telle affirmation mais je ne pense pas qu’ils soient assez courageux pour le faire… Même s’ils envoient leurs troupes, elles seraient certainement détruites… ce serait un suicide», a fait savoir Mohammad Ali Jafari.
Il y a derrière cela une stratégie dont cDamas, Moscou et Téhéran pensent pouvoir se répartir les futurs intérêts.
Ils doivent savoir qu’ils n’en tireront aucun.
Je note, pour disposer de quelques amis facebook présents à Alep, que certains d’entre eux pointent l’alliance objective qui unit Daesh et le régime de Bachar El-Assad qui assurent conjointement le siège d’Alep plutôt de se livrer à la guerre contre le terrorisme, qui était censée être l’objet de l’intervention de la Russie de Poutine.
Les événements témoignent que cela appartient – comme les flux de réfugiés provoqués et dont la gestion de la Turquie jusqu’à Calais, Cologne, etc, provoque une déstabilisation délibérée des démocraties européennes et menace l’UE – à un autre registre.
J’ai, pour ma part, développé cette analyse. Non seulement je le la crois pas si éloignée de la réalité mais je pense qu’elle la rejoint davantage que celle que forment les nuées d’experts.
Alep ne doit pas mourir et écraser sous ses décombres et ses morts la vérité de ce désastre pitoyable ainsi que les arrière-pensées stratégiques qui l’ont animé et qui ont été tenues en échec.
Le jeu est complexe, mais je crois que Téhéran peut changer de pied.
La Révolution Islamique est de moins en moins la nation iranienne et ses agissements se retourneront contre elle.
Quant à la Russie de M. Poutine, il est temps qu’elle poursuive autre chose qu’une conquête géo-politique qui finira par l’épuiser davantage qu’elle n’épuise ceux qu’elle agresse.

https://enattendantlarenaissance.wordpress.com/2015/11/17/sauver-bachar-el-assad-a-tout-prix-pourquoi/

Publicités
Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :