Le déplacement dangereux de l’enjeu syrien à la question kurde

Après que Bachar El-Assad eût utilisé le levier qu’ont mis à sa disposition Daesh et Al-Qaida pour mettre le peuple syrien à genoux, la Russie utilisera-t-elle le levier des Kurdes contre la Turquie, notre allié dans l’Otan et notre partenaire en Europe?
Il est possible de voir dans le changement de pied et de ton de la Russie à l’égard de Bachar El-Assad un tournant propice au cessez le feu auquel les protagonistes se sont engagés à Munich, peu avant que les bombardements s’intensifient sur Alep.

Il est vrai que chacun éprouve le désir d’en finir avec cette guerre et nous appelons de nos voeux les termes équitables d’une résolution de ce conflit, et ceux d’un nouveau départ pour la nation syrienne.
Mais où se trouve la rupture entre Vladimir Poutine et Bachar El-Assad?
Bachar El-Assad a affirmé sa volonté de pousser l’avantage que lui a procuré la Russie grâce à son engagement militaire jusqu’au bout, c’est à dire jusqu’à la restauration totale de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de la Syrie d’avant 2011.

Est-ce le tournant tant espéré dans la crise syrienne? La Russie joue un jeu plus subtil, peut-être, que n’en témoignent les apparences car les termes de la résolution de ses bons offices contiennent – c’est loin d’être à exclure – les germes d’un déplacement de la crise vers la Turquie, si elle consacrait la légitimité des Kurdes.
La Turquie a raison d’attacher de l’importance à cette question.

«Si les autorités syriennes acceptent le rôle directeur de la Russie dans la résolution de cette crise, elles auront alors une chance d’en sortir dignement», a affirmé Vitali Tchourkine. «Si elles s’éloignent de ce chemin, cela peut aboutir à une situation très difficile, y compris pour elles-mêmes». Vitali Tchourkine a toutefois minimisé la portée des propos de Bachar al-Assad, soulignant qu’il fallait être guidé «non pas par ce qu’il dit (…) mais par ce qu’il fera finalement».[Source Le Figaro, 19-02-2016]

L’avertissement est on ne peut plus clair et sans doute est-il entendu pleinement à Damas. Si cela est au service de la paix, ce sacrifice peut-être entendu. Indépendamment de notre impatience à sortir de l’enfer de la situation présente, s’il s’agit pourtant de fournir à la Russie l’opportunité d’armer un autre dispositif, plus retors encore, c’est inacceptable car le répit gagné sera de courte durée et les tensions plus intenses et destructices que celles dont nous aurions pensé à tort nous libérer grâce à la Russie et la dépendance où elle a placé Bachar El-Assad.

Que porte en lui ce séducteur
droit des peuples à l’autodétermination?

Reste l’Iran? L’Iran a toujours dit que le destin de la Syrie appartenait exclusivement à Damas.
Il sera très intructif d’observer comment l’intrusion de la question kurde est traitée, en terme d’alignement ou pas à Moscou, par le Guide Suprême de la Révolution. Récemment encore, il a réaffirmé cette position., avec cette légère variation rhétorique: « La diplomatie iranienne repose, dans le sens juste du terme, sur le respect au droit des peuples à l’autodétermination ; nous espérons que le rôle efficace de l’Iran dans la lutte anti-terrorisme, parviendra à régler la question syrienne ».
Mais que porte en lui ce séducteur droit des peuples à l’autodétermination? Et qui est fondé, et dans quelles circonstances, à l’invoquer?
Cet épisode montrera comment et de quelle manière pèsent les choses.
Mais si Moscou et Téhéran sacrifient la grande Syrie au dépeçage, ce ne sera pas pour un cessez-le-feu et sortir de leur jeu stratégique.
Au contraire, cela risque d’être pour le déplacer et l’amplifier et nous devrions veiller scrupuleusement à ne pas permettre l’ouverture d’agendas dont on ignore ce qu’ils contiennent car ces questions d’autodétermination, avivées par les soupçons de corruption qui peuvent y être introduits, sont très puissantes et instrumentalisables.
Plusieurs pays se débattent déjà contre elles.

Publicités
Tagué , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :