Où l’ayatollah Khamenei nous conduit-il?

Oui, l’Europe démocratique est visée en tant qu’entité géopolitique et si elle est visée, c’est qu’aux yeux de ses ennemis, elle représente un ou plusieurs obstacles à leurs intérêts directs ou indirects.
Peut-être même que si nous nous étions docilement rangés dans la ligne Moscou-Téhéran, s’agissant du soutien à Bachar El-Assad, de l’incrimination de l’Arabie Saoudite et des pays du Golfe, l’Europe serait désormais à l’écart de ces attentats. Cependant, peut-être cet abandon aurait dégénéré en d’autres tensions et soumissions.

Non, la complexité apparente de la menace et des relais nébuleux auxquels elle fait appel ne doit pas obérer notre capacité de synthèse que l’opposition chiites/sunnistes, élevée au rang de dogme, nous empêche de discerner. A l’heure où des attentats viennent d’ensanglanter Bruxelles, plusieurs mises au point s’imposent.

Oui, il faut arrêter d’entretenir le discours qui prévaut aujourd’hui sur l’Etat Islamique, ses relais « parmi la racaille », financé et soutenu par l’Arabie Saoudite et la Turquie, pour réduire cette organisation à un ensemble autonome, sans y voir le service que cette organisation rend objectivement à l’Iran.
Il faut au contraire voir les intérêts géopolitiques lourds, ceux dont sont exclus Daesh, Al-Qaida, le Hezbollah, qui sont les scalpels et écarteurs entre les mains de puissances et d’acteurs sans scrupules qui exploitent les leviers à leur disposition pour placer nos démocraties en état de détresse. Et donc de vulnérabilité.

Il y a une conviction à acquérir. Le jour où l’Iran sera débarrassé de cet objet insolite qu’est, en son coeur, la Révolution Islamique incarnée par son guide suprême l’ayatollah Ali Khamenei, le terrorisme auquel nous faisons face et qui nous impose sa cruauté reculera.
Ces attentats interviennent alors que le régime iranien est ébranlé sur ses bases à la fois par l’accord sur le nucléaire et par le jeu, tout contrôlé et asservi qu’il puisse être, de sa propre démocratie.

Il y a quelques jours, la justice new-yorkaise a rendu son jugement dans l’affaire opposant les victimes des attentats du 9-11-2001 à l’Iran pour condamner la République Islamique d’Iran, à qui les magistrats new-yorkais attribuent un rôle central dans ces attentats, qui s’inscriraient dans un large complot baptisé « Shaitan dar atash », soit « Satan en enfer ».
On y apprend notamment que Al-Qaida et le coeur du régime de Téhéran ont engagé des liens étroits et partagent une stratégie.
On y apprend que l’ambassade d’Iran à Bruxelles a facilité l’assassinat du commandant Massoud, en guerre contre les Talibans, qui a été frappé par deux membres opérant au nom d’Al-Qaida.
Ce jugement, comme les éléments sur lesquels il se fonde, n’a pas fait l’objet de la moindre information.

La rhétorique récente du guide suprême est très intéressante.
Le 24 janvier dernier, il s’est risqué à une analyse sur le front lexical.  « Depuis l’avènement de la Révolution islamique, les malveillants utilisent ces expressions et ils entendent par «extrémiste», ceux qui sont plus fidèles à la pensée et aux principes de l’Imam et ils entendent par «modéré» les capitulards devant les étrangers », a-t-il dit.
Après la poussée enregistrée par les modérés, si le guide suprême a jugé nécessaire de rappeler ce qu’est l’orthodoxie du régime, c’est que ses bases en sont menacées.
« In the recent nuclear agreement which was endorsed and our country’s negotiators were qualified, the same happened. In certain cases, the esteemed minister of foreign affairs [Mohammad Javad Zarif] told me: ‘We could not preserve certain red lines’. », a déclaré le guide suprême il y a deux jours, ce que rapporte son site officiel, à l’occasion de l’ouverture du Nouvel an perse.
On ignore précisément ce que sont « ces lignes rouges », et il est probable qu’elles ne concernent pas seulement les conditions de l’accord nucléaire qui a vraisemblablement introduit dans le jeu iranien des mouvements de lignes suffisamment sérieux pour que l’artisan de cette révolution islamique s’en alarme.
Pourraient-elles concerner Bachar El-Assad et la Syrie, au moment où se sont ouvertes de nouvelles négociations à Genève entre le régime et son opposition.
Les Iraniens, soutenant Bachar El-Assad, y ont redit que la question du président syrien n’est pas et ne peut pas être incluse dans les négociations en cours.

Enfin, récemment, le guide suprême de la Révolution Islamique, a qualifié les Etats-Unis d’ennemi et dénoncé leur duplicité comme il a dénoncé l’Europe comme inféodée aux Etats-Unis.
Dans cet accord nucléaire, les Américains ne livrent pas sur ce qu’ils avaient promis et […] ils ont pris des engagements sur le papier, mais dans la pratique, ils ont empêché la réalisation de ces engagements et multiplié les manoeuvres dilatoires.
Maintenant, malgré l’entrée en vigueur de l ‘accord nucléaire, nos transactions bancaires sont encore confrontées à des problèmes et des actifs de l’Iran ne sont pas retournés parce que les pays occidentaux et les pays sous leur influence ont peur des Américains” a déclaré l’Ayatollah Khamenei, pour qui l’Occident serait moins fiable et sûr pour le développement de l’Iran, de sa révolution qu’il veut perpétuelle, que l’Asie.
Si les informations relatives aux attentats de Bruxelles sont exactes, et se confirment, l’attentat perpétré à l’aéroport international de Bruxelles se serait produit au guichet d’une compagnie américaine, tandis que l’autre a eu lieu à la station Maelbeek, à quelques dizaines de mètres du quartier des institutions européennes. Cela est-il, dans ce contexte précis, une coïncidence?

Enfin, s’agissant du rôle que le Hezbollah, émanation directe du régime des mollahs et récemment placé sur la liste des organisations terroristes par l’Arabie Saoudite, poursuit dans la région et la manière dont il peut renverser une partie des sunnites au bénéfice de l’Iran, ce qui est rapporté du dernier sermon du vendredi, à Al-Hassa, principale ville d’une province du royaume saoudien à majorité chiite témoigne d’un dynamisme.

Le Hezbollah s’est exprimé, ce 22 mars, par la voix de Hassan Nasrallah sur les évènements de Bruxelles. Il condamne ces actes de terrorisme, même s’il considère que ces drames sont la conséquence des erreurs de stratégie de l’Europe et renvoie l’Occident à sa stratégie à l’encontre de son protégé Bachar El-Assad.
« Ces crimes, qui visent les villes à travers le monde,  sont de la responsabilité des groupes terroristes extrémistes et des puissances régionales et internationales qui se tiennent derrière eux,  et leur fournissent le soutien idéologique, moral et matériel, a accusé le leader du Hezbollah . Ces attentats révèlent une fois de plus le danger que représentent  ces groupes terroristes. Or, ce feu  qui embrase l’Europe  en particulier et le monde, de manière générale, est le même qu’on a incendié contre la Syrie et dans d’autres pays de la région ».

Il ajoute, ce qui résonne comme un avertissement: « Il faut affronter ce  terrorisme […] avec une coopération régionale et internationale totale et une  politique claire et transparente, à travers laquelle les États et les institutions devraient cesser leur soutien au terrorisme ainsi que son financement. Mais rester silencieux à ce sujet est un grand péché car cela conduira  à plus de morts,  de  destruction et de crimes. »?
Tout en maintenant cette rhétorique, le Hezbollah endosse avec de plus en plus de détermination, à l’ombre de l’Iran, son statut d’ennemi d’Israël et des Etats-Unis. Terrain sur lequel, nombre d’autres régimes régionaux, ont appris des formes de pragmatisme. Elles ne sont pas sans rapport, sans doute, avec les instrumentalisations radicales auxquelles l’anti-sionisme se prête et qu’Israël serait avisé, un jour, d’assécher.

https://enattendantlarenaissance.wordpress.com/2016/03/16/la-revolution-islamique-d-iran-est-elle-lhydre-du-xxi-e-siecle/

https://enattendantlarenaissance.wordpress.com/2016/03/15/comment-un-juge-de-new-york-accuse-liran-detre-complice-des-attentats-du-11-sept-2001/

https://enattendantlarenaissance.wordpress.com/2016/01/05/une-breve-histoire-de-la-revolution-islamique-diran/

https://enattendantlarenaissance.wordpress.com/2015/11/29/la-revolution-islamique-diran-se-prepare-a-assumer-des-roles-a-lechelle-mondiale/

https://enattendantlarenaissance.wordpress.com/2015/11/17/sauver-bachar-el-assad-a-tout-prix-pourquoi/

https://enattendantlarenaissance.wordpress.com/2015/09/15/engrenages/

 

Publicités
Tagué , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :