La vie et le motif

Comment les médias rendent-ils compte de la réalité, ce qu’elle soit politique, sociale, humaine?
Nous avons enfanté un monstre froid et déshumanisé
Vue de là, la « psychiatrisation » du « dissident » est un des éléments caractéristiques du totalitarisme.
Shakespeare est un malade mental.
Hamlet : Le temps est disloqué. Ô destin maudit,
Pourquoi suis-je né pour le remettre en place !
[…]
Hamlet : Être, ou ne pas être, c’est là la question:
Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, Ou bien à s’armer contre une mer de douleurs et à l’arrêter par une révolte?
[…]
Hamlet : Il y a plus de choses sur la terre et dans le ciel, Horatio, qu’il n’en est rêvé dans votre philosophie.
[…]

Dante est bien aussi.
Francis Bacon également.

Lorsque j’ai démissionné, en 1996, pour m’engager dans ce chemin si difficile qui m’a conduit à produire cette singulière et si imparfaite parole, ma mère a fait venir un docteur afin qu’il m’examine.
Il fallait m’interner ou me soigner.
J’avais le docteur devant moi.
Je lui ai dit: « Vous êtes médecin? ».
Oui, répondit-il.
« Dans ce cas, répondez à ma question, si vous avez devant vous des milliards de cellules qui vous disent d’une cellule saine qu’elle est malade, que faites-vous? ».
Il m’a laissé.

Construire et adorer les murs de la prison que l’on se construit est bien loin de la liberté et de l’émancipation.

Bien à vous.

Publicités
Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :