Les poisons de la propagande

La propagande russe, sur Internet, est infecte.
Elle mérite cependant d’être regardée car elle nous renseigne, finalement, sur les axes d’attaque qui ont été choisis.
Ce groupe, qui se revendique comme pro-Russe, anti-Européen, et francophone, effectue un travail de sape précis. Il alimente, avec des éléments qui sont déterminés moins par le hasard de l’actualité que par une stratégie, une guerre de l’information en attisant tous les mécanismes de haine et de ressentiments.

Il utilise l’antisémitisme. Il utilise la xénophobie et l’islamophobie.
Il exploite le courroux qui peut naître d’accusations d’abus sexuels, soupçons qui n’épargnent pas l’église catholique, par ailleurs.
Il construit des coupe-feux, mélange le faux et le vrai de sorte que rien ne puisse finalement être discerné et afin que s’il venait à être démasqué, l’origine de ce mal puisse invoquer son propre argumentaire sur la relativité de l’information et renvoyer chacun à ses turpitudes.
C’est une architecture propagandiste subtile.
Les opinions publiques et les médias y sont perméables.
Mais elle n’est faite que de cartes.
Elle n’en oblige pas moins chacun à marcher de plus en plus sur des oeufs, dont certains voient éclore des serpents.

yemen_child

L’Arabie Saoudite est dans le viseur. Pourtant, au Yemen, le modèle à l’oeuvre associe objectivement Al-Qaida et les milices armées par l’Iran, aux portes du royaume saoudien. Ce modèle, construit sur une conjonction de forces disparates, avec irruption du terrorisme djihadiste, s’est appliqué à l’Irak, à la Syrie, au Liban. Il s’est révélé efficace.

thierry_meyssian_turquie.png

Le 22 mars dernier, au soir des attentats de Bruxelles, le chef du Renseignement ukrainien, a lâché au cours d’une émission télévisée, qu’il ne serait pas surpris d’une implication russe dans ces attentats. Thierry Meyssian, ce Français autour de « L’effroyable imposture », dans lequel il voulait établir que les attentats du 9-11-2001 étaient l’oeuvre même de Américains, accuse la Turquie. Il a été recruté par le régime syrien.

soldats ONU

L’innocence bafouée. La justice devra faire son travail, mais comment ne pas suspecter, si le soupçon et la calomnie induisent de telles propagandes, qu’il n’y ait pas une manipulation? Dans tous les cas, le mal existe. Dans tous les cas, les Nations Unies, et l’honneur de la France, sont atteints puisque le soupçon instillé est exploité sans scrupule. De fait, les tensions entre le Maroc et l’ONU au sujet du Sahara Occidental s’inscrivent dans un contexte inopportun.

Publicités
Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :