Pour l’ayatollah Khamenei, « ce temps nécessite le dialogue et les missiles »

Le 30 mars dernier, s’exprimant devant l’audience des Panégyriste des gens de la Demeure, le guide suprême de la Révolution iranienne, a assuré, que cette époque était « l’époque de tout, du dialogue et des missiles ».
En martelant à plusieurs reprises que l’Iran est fondé à développer ce type de vecteurs, le guide suprême prend, en revendiquant une sorte de leadership, la responsabilité de cautionner une nouvelle crise et d’alimenter des tensions militaires semblables à celle qui se cristallisent autour de la Corée du Nord, alliée de l’Iran, entrée dans la course à l’armement, multiplie les essais balistiques en exprimant clairement l’ambition de pouvoir embarquer des ogives nucléaires sur ces vecteurs.

« En allusion à l’utilisation constante de tous les instruments par les ennemis pour confronter le peuple iranien et l’Ordre islamique, il a souligné : dans ce monde compliqué d’aujourd’hui et de demain, il nous faut employer tous les instruments politique, économique, social et défensif pour consolider la place de l’Iran. », a précisé l’ayatollah.
« Le système de l’Arrogance [front allant des USA, à Israël en passant par l’Arabie Saoudite], qui repose sur la tyrannie politique, économique, culturelle et militaire, ne lésine sur rien pour porter préjudice à la République islamique et au peuple iranien ; il ne faut donc pas ignorer cette réalité. », s’est-il justifié.

Cette mise au point intervient alors que l’Iran a effectué à plusieurs reprises des tests de missiles balistiques, initiatives condamnées par la communauté internationale. Washington a même sollicité le Conseil de sécurité de l’ONU, mi-mars.
Ces tirs d’essai ont été opérés par le Corps des gardiens de la Révolution, désireux de faire la démonstration que l’Iran était prêt à faire face à toute menace.
Au moment où l’Accord sur le nucléaire dissipe, tout en maintenant sur lui une étroite surveillance, la menace d’une prolifération au Proche-Orient, ces vecteurs, et la portée de frappe qu’ils ouvriraient, ouvrent un autre front.

L’axe Téhéran-Pyongyang est prolixe. Si ces essais nourrissent des inquiétudes, l’ayatollah s’est réjoui que « la présentation des missiles modernes et précis du Corps des Gardiens de la Révolution islamique a enchanté les peuples qui sont profondément mécontents des Etats-Unis et du régime sioniste mais qui ne peuvent rien ». « Les ennemis sont en permanence en train de renforcer leur capacité militaire et balistique ; comment donc pourrait-on dire que dans un tel contexte, l’ère de missile est révolue ? », a-t-il précisé.

« On essaie d’affaiblir la foi des jeunes en l’Islam et en la compétence de l’Ordre islamique et on essaie même de suggérer que la pérennité de la République islamique est impossible. », a déclaré le guide suprême qui n’est pas infondé à considérer que l’Accord sur le nucléaire signé à Genève, et les perspectives commerciales qu’il ouvrent, constituent une manière pour les uns et les autres de se tenir la barbichette, ou la pilosité potiche.
Le réarmement, qui ne serait pas que moral, peut séduire par les intérêts qu’il laisse percevoir aux industries spécialisées, mais la sécurité du monde en serait tragiquement altérée.

Le discours du guide suprême.

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :