Real Benefice, revitaliser le commerce local

Ceci constitue une réflexion sur un avant-projet de site internet, destiné à constituer un mode commercial profitable au commerce de proximité. Les technologies dans la téléphonie mobile sont propices à la mise en oeuvre d’un tel système.
A l’heure où les grandes enseignes réinvestissent les centre villes, où les commerces autonomes de proximité ont souvent été placé dans une situation économique de renoncement, il peut être opportun de fonder un nouveau modèle, fait de service, de réactivité.
C’est la réflexion qui m’a animé là, et qui a abouti, pour rebattre les cartes, à considérer la possibilité de créer des “paniers flottants”, déterminés par les consommateurs, auxquels les commerçants d’une aire géographique considérée peuvent répondre, par une offre incluant la livraison à domicile.
Vous trouverez, dans les pages qui suivent, le squelette d’une telle application.
Cette application peut trouver particulièrement son dynamisme dans les zones urbaines.

Daniel CICCIA (Hélas, pas un programmateur)

REAL BENEFICE

1/Accueil de l’application

Au lancement de l’application, et au cours de toute mise à niveau ultérieure, nous avons besoin de l’autorisation de l’utilisateur, pour obtenir sa géoposition. Notre application a pour objectif de permettre aux consommateurs d’obtenir les produits dont ils ont besoin auprès du commerce de proximité.

Image1

Le principe repose sur l’ambition de regénérer le modèle du commerce de proximité en plaçant le client au coeur du processus d’offre, en présumant la capacité du commerce local à satisfaire une demande qui ne se focaliserait pas que sur le prix, mais intègre des critères tels que la qualité et le service.

L’ambition du service n’est pas de prendre le commerce local tel qu’il est, mais d’influencer sa revitalisation.

L’objectif est de permettre, y compris sur le prix, d’engager le commerce local à se montrer plus compétitif.

C’est pourquoi, le client est celui qui fait un offre de besoin à partir de ce que nous appelons un « panier flottant ».

Il est introduit dans une zone de quelques kilomètres autour de celui qui l’émet.

Charge pour les commerçants concernés de s’en saisir et d’y répondre, par le prix, par le service et de faire une offre.

C’est plus compliqué que l’attitude qui consiste à attendre, avec des prix supérieurs à ceux pratiqués par la grande surface, des clients. Mais c’est une manière de réinvestir la compétition avec des armes et des objectifs nouveaux.

La clé consiste dans la réactivité du réseau local à produire ce service et la réactivité qui va avec.

Nous pensons qu’une application dédiée est l’outil susceptible de fournir au commerce de proximité la capacité de faire jouer ses atouts, particulièrement en s’organisant pour assurer la livraison des articles demandés au client et lui fournissant ainsi la possibilité d’éviter un déplacement en supermarché.

Chaque « panier flottant », engagé dans la zone de chalandise, possède une durée de vie que détermine le client, mais qui ne peut pas être inférieure à 30 mn, au delà de laquelle, si nul ne produit une offre, le client est renvoyé à son expérience.

Cela signifie un échec du processus. Le client doit pouvoir noter la qualité de son expérience et de ceux qui y ont contribué. Cet échec sanctionne, dans la zone considérée, l’incapacité des commerces qui y siègent de produire le service attendu d’eux.

Nous attendons cependant que dans certaines autres aires de chalandise, les commerçants se distinguent pour répondre aux requêtes de leurs clients et amorcent ainsi une possible relocalisation du commerce de proximité.

Back office

Réaliser une application de ce type implique un engagement des acteurs (magasins, épiceries, etc).

Cela ne peut pas se concevoir sans un intranet qui doit permettre aux magasins de s’inscrire au titre de ressource locale et d’adhérer à la philosophie du système, correspondant à une volonté de rétablir, au sein de la proximité, des dynamiques qui se sont éteintes, souvent, au profit des grandes surfaces situées en périphérie des villes.

Notons que désormais, après avoir rendu exsangue le commerce de proximité, ces enseignes réinvestissent le commerce de proximité, preuve qu’elles réinventent constamment les moyens et les formes de leur hégémonie.

Considérant le fait que la géolocalisation est au coeur de la structure, la plateforme intranet doit permettre l’enregistrement de la position du magasin, son type (commerce de bouche, épicerie, boulangerie, etc) et faire appel à la plateforme Google qui met à disposition des outils éprouvés.

Cette plateforme d’inscription est à construire également.

2/La place du marché (Schéma)

Image2

Cette seconde vue constitue l’entrée dans la phase permettant à l’utilisateur d’adresser son panier flottant.

La géolocalisation de l’utilisateur permet de le repérer et de marquer autour de lui les différents magasins qui participeront au marché.

Les éléments graphiques présents dans la vue

1 .- Une icone représente le panier

2.- Une flèche signifiant l’introduction du panier dans l’aire géographique

3.- Une carte Google Maps Ap, où la position de l’utilisateur et les ressources locales sont « marquées ».

Dès cette vue, l’utilisateur est invité à définir son panier.

En cliquant sur l’icone « panier », nous lui proposons de le faire.

Il faut définir les moyens de dresser cette liste.

Celle-ci peut être établie à partir:

-une liste simple, éditée sur un notepad (par exemple) ou un fichier table de données.

-une application de code barre (BarCode, listant le nombre et l’identification du produit).

-L’entrée dans une base de données, qui fournira l’identifiant de la transaction, en encours estimé,  sa composition, son heure d’émission et le délai restant pour la satisfaire, le contact permettant au commerçant de réaliser sa proposition.

Si celle-ci reçoit l’agrément du client, le pannier flottant est retiré.

La commande est réglée par carte bancaire, ce qui engage le processus de finalisation.

Le service dispose d’une évaluation du CA généré.

Un pourcentage de ce marché, valorisé par le taux de progression du service, pourrait être tout ou partie du modèle économique. Le taux de progression représente l’indice de progression du système et sa contribution, jusqu’à équilibre, à la compétitivité du commerce de proximité.

3/Saisie du panier flottant

Image3

Tant qu’il n’a pas engagé son « panier flottant » et tant que ce ce panier n’a pas reçu une offre que lui-même n’a pas validé, l’utilisateur reste libre.

Les conditions du succès sont tributaires de la qualité de la désignation du panier flottant.

Nous pensons ici aux pistes qui devront permettre un jour de réaliser cette acquisition de manière la plus ergonomique, y compris grâce aux objets connectés dont se parera le domicile et qu’il sera possible d’autoriser d’abonder directement la liste.

A titre d’exemple, sur cette vue, nous avons placé une icone BarCode, permettant de lancer l’application qui permettra de réaliser cette acquisition; une icone de fichier ou l’accès à l’enregistrement de la liste dans une base de données.

Quel que soit le type d’enregistrement, ces informations donnent lieu à une diffusion du panier flottant au « ressources locales ».

La transaction est restructurante dans le sens où elle invite les ressources locales à engager des collaborations pour répondre aux requêtes des utilisateurs. En effet, un panier flottant peut comprendre des références auxquelles un magasin à lui seul n’est pas en mesure de répondre.

Le but est de produire sur ces éléments des associations les plus équitables, surtout dans la co-gestion d’un service de livraison à domicile qui distinguera le service du drive par exemple, formule mise en place par les grandes surfaces, ou du déplacement du client dans le magasin.

Ce comportement qui s’est installé comme allant de soi pour aller faire des courses peut être concurrencé par un comportement de client disposant d’une livraison à domicile.

Si l’utilisateur est reconnu comme ayant déjà effectué une commande par le biais de l’application, il lui est proposé de reprendre ses paniers précédents afin d’adapter pour une nouvelle commande ou simplement la reconduire si la transaction précédente l’a satisfait.

Celle-ci pourra être adressé au commerçant qui a déjà eu cette expérience et a satisfait le client, ou elle pourra être relancée en panier flottant, accessible aux ressources locales de l’aire de chalandise.

 

Publicités
Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :