Archives Mensuelles: septembre 2016

Dans l’indifférence, une tentative de renversement théocratique est en cours

La Révolution Islamique d’Iran poursuit son renversement théocratique aux dépens des régimes sunnites et, particulièrement, à l’encontre de l’Arabie Saoudite, gardienne de l’orthodoxie et de deux des lieux saints majeurs de l’islam et aussi source du wahhabisme.

Ce statut, au sein du monde musulmam, est l’objet d’une attaque en règle, dont la crise à Mina est un symptôme évident: celle d’Al-Qaida est la plus spectaculaire puisque le régime doit faire face, à ses frontières, à des agressions régulières. Lire la suite

Publicités
Tagué , , ,

Nul ne pourra se laver les mains du sort d’Alep

yahiaLa honteuse majorité des personnes qui applaudissent la Russie, l’Iran et le régime de Bachar El-Assad engagés dans une offensive contre Alep sont au mieux des aveugles au pire des éléments d’une désinformation à grande échelle qui n’est pas sans conséquence puisqu’elle autorise, en ce moment sous nos yeux, un massacre à grande échelle.

Personne ne pourra s’en laver les mains. #Aleppo #Guernica Lire la suite

Tagué , , ,

Le grand mufti qui avait menacé l’Europe accueille Bachar El-Assad pour l’Aïd

L’homme qui accueille le président syrien dans cette vidéo, en copie d’écran publiée par Le Figaro, filmée au cours de la cérémonie destinée à marquer l’Aïd dans une ville reprise par le régime n’est pas un inconnu. Il s’agit de Ahmad Hassoun, le grand mufti de Damas.


Cette personnalité, plus
hau
ahmad-hassoun_syriete autorité religieuse du Damas, devrait attirer notre attention.

En 2011, comme s’en était fait l’écho CBS News, il avait menacé, dans une violente diatribe, l’Occident et l’Europe en  particulier d’attentats si le régime était menacé.

Dans son édition du 26 mars 2016, le site internet l’Orient New.net posait une question. « Est-ce que ISIS traite les menaces terroristes du Mufti d’Assad en Europe?«  , en s’interrogeant, dès la première ligne de son article, sur la cécité des médias occidentaux.
« Je ne sais pas pourquoi les médias occidentaux ont fermé les yeux sur les menaces qui ont été faites par le Grand Mufti d’Assad, Ahmad Hassoun, en Octobre 2011. Ces menaces dangereuses, émises par la plus haute autorité religieuse du régime Assad, ont été diffusées dans les médias occidentaux qui n’ont pas mesuré la menace réelle sur la sécurité de l’Europe. Le mufti est seulement un employé pour les services de sécurité [du régime syrien] et aucun employé mineur n’est autorisé à donner des instructions sans consulter les gens plus élevés, sans parler de l’émission de la menace terroriste par la plus haute autorité religieuse dans le pays. », écrivait Faisal al-Kasim, journaliste de nationalité anglo-syrienne, présentateur d’Al-Jazeera et de CNN Arabic.
Lire la suite

Tagué , ,

Kim Jong-Un et les manipulations stratégiques

Kim Jong-Un a fait trembler la terre, ce jour 9 septembre 2016 à 4h26 en pratiquant à un nouvel essai nucléaire.
Les médias et les opinions publiques mesurent, de plus en plus, le danger que représente sur l’échiquier  ce cavalier de l’apocalypse nucléaire.
Beaucoup, désormais, en arrivent à douter des sanctions internationales auxquelles est soumise la Corée du Nord en se demandant si, à ce régime, ne devrait pas succéder un « dialogue ».
Dans la partie générale d’échec qui se joue, actuellement, de l’Ukraine à l’Asie en passant par le Proche et Moyen-Orient, quelques intermédiaires sont vraisemblablement disponibles pour assurer ces missions de bons offices auprès de l’épouvantail de Pyongyang.
Il s’agit de Moscou, Téhéran et Pékin, chacun avec ses propres intérêts à faire valoir y compris s’agissant des revendications chinoises en Mer de Chine, et, le cas échéant, induire pour un donnant-donnant.
La Chine dispose de cette possibilité stratégique.
Elle peut céder à la tentation d’utiliser, à son profit, l’espace que lui procure la perversion du jeu.
Elle a aussi, celle, de s’y refuser et d’assurer le service que réclame la sécurité du monde.
Elle en sortirait grandie, ce qui ne serait pas tout à fait le cas, sur le moyen et long terme, si elle utilisait l’influence que nous lui prêtons sur la Corée du Nord pour se favoriser et favoriser un axe de manipulations stratégiques où elle ne figure pas encore.