Dans l’indifférence, une tentative de renversement théocratique est en cours

La Révolution Islamique d’Iran poursuit son renversement théocratique aux dépens des régimes sunnites et, particulièrement, à l’encontre de l’Arabie Saoudite, gardienne de l’orthodoxie et de deux des lieux saints majeurs de l’islam et aussi source du wahhabisme.

Ce statut, au sein du monde musulmam, est l’objet d’une attaque en règle, dont la crise à Mina est un symptôme évident: celle d’Al-Qaida est la plus spectaculaire puisque le régime doit faire face, à ses frontières, à des agressions régulières.

Les situations au Yemen ou au Bahrein témoignent également de la dynamique de la RII.
Mais la plus insidieuse et subliminale – au sens où elle n’atteint pas un seuil suffisant pour focaliser notre attention et surtout notre vigilance, détrompée de fait par la construction à laquelle Al-Qaida a participé –  est pourtant celle qui s’opère à partir de la Révolution Islamique d’Iran sur le sujet religieux, lui-même.
Elle est majeure.

Il y a quelques jours, en marge de l’assemblée générale de l’ONU, le ministre des Affaires Etrangères saoudien, son Excellence Adel Al-Jubeir, a déclaré dans le Wall Street Journal que « si l’Iran était prêt à démontrer sa sincérité dans la contribution à la guerre mondiale contre le terrorisme, il aurait pu commencer par la remise de dirigeants d’Al-Qaïda qui ont trouvé un sanctuaire en Iran ».

Il a poursuivi, plus précis: « Cela inclut le fils d’Oussama Ben Laden, Saad, et le chef d’Al-Qaïda des opérations, Saif Al-Adel, ainsi que de nombreux autres agents coupables d’attaques contre l’Arabie Saoudite, les Etats-Unis et d’autres cibles. L’Iran est responsable de la mort et la destruction, comme la situation en Syrie et dans certaines parties de l’Irak en atteste clairement. Les mots ne changeront pas cela; seule l’action concrète le fera.« .

Ces accusations, qui n’ont fait l’objet d’aucune écho alors que le déchaînement est d’autant plus hostile au royaume saoudien que le tropisme idéologique à Moscou est élevé, s’ajoutent aux révélations auxquelles le procès condamnant l’Iran en mars 2016 avait donné lieu.

Rappelons qu’il avait condamné l’Iran comme à l’origine du complot du 11-09-2001, perpétré, il est vrai, par une majorité de Saoudiens qui ont trouvé, au terme des démonstrations reçues par la cour new-yorkaise, assistance et facilitations sur le territoire iranien.

« L’émergence de ces groupes
comme Daesh et Al-Nosra,
affiliés à l’Amérique
et au renseignement britannique »

Ce plan de renversement théocratique sur l’Islam, que la Russie ne peut pas ignorer et dont elle épouse par capillarité les avantages, au moins stratégiques, est à l’oeuvre. La répulsion du régime soaudien, qui est notre allié stratégique fondamental, vers laquelle les gens ont été poussés, méritera un examen approfondi car cela témoigne d’une grande faillite du corpus et de l’intégrité démocratique.

Au cours de la dernière manifestation du guide suprême de la Révolution Islamique d’Iran, devant les représentant de plusieurs peuples, à l’occasion de l’Eid Al-Ghadir, Ali Khamenei a réaffirmé l’importance de l’unité dans le monde islamique et avertit que toute forme d’insulte à des dignitaires sunnites aurait pour conséquence d’empêcher les fondements logiques et documentés des musulmans chiites.
Ce respect des dignitaires sunnites ne s’appliquent pas aux « chiens » saoudiens.

Le leader de la Révolution islamique a dit: « L’incitation des ressentiments des autres sectes islamiques, au nom de l’islam est, en fait, l’islam dans le style  britannique et ses résultats est l’émergence de ces groupes comme Daesh et Al-Nosra, qui sont affiliés à l’Amérique et au service de renseignement britannique et ont été à l’origine des crimes vastes et de la dévastation dans la région ».
L’ayatollah Khamenei pose les bases d’une refondation islamique autour de la Révolution Islamique d’Iran. Il en façonne les conditions méticuleusement.
La Révolution Islamique d’Iran est parvenue, avec l’aide d’Al-Qaida, de Daesh, des mouvances islamiques répandues sur toutes les terres, à mettre l’Arabie Saoudite dans notre collimateur.
Stratégiquement, c’est extrêmement habile.

http://leader.ir/en/content/16258/The-Leader%E2%80%99s-meeting-on-the-occasion-of-Eid-al-Ghadir

Publicités
Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :