République anti-cyclone

Ce que je dirais aux futurs candidats à la présidence de la République, si je pouvais m’adresser à eux, c’est qu’il est urgent de les voir s’entendre sur la manière de rendre, le moment venu, le meilleur service possible à la Nation et au peuple français.

Cela suppose de trouver le chemin exact, dans la géographie turbulente et complexe de nos passions politiciennes, qui mène au peuple, qui mène à sa réalité fondamentale. Elle n’est ni définie ni résolue par les équations partisanes auxquelles le peuple a fini par être réduit au point de ne plus pouvoir se reconnaître autrement que par elles.

Il est temps d’engager nos compatriotes dans un travail d’éclaircissement qui leur permette de reformuler ce qu’est leur identité, leur volonté, ce qui les fait, comment et pourquoi, Français dans notre patrie, dans l’Europe et dans le Monde.

Ce qui est gravé au fronton des mairies, des édifices publics, s’efface, subit tags et graffitis et les outrages du temps.
Acceptons-nous de les voir disparaître ou est-il temps de contribuer à la renaissance de nos valeurs?
D’autres, moins scrupuleux que nous le sommes et pouvons l’être, se proposent de le faire.
Ils se réjouissent déjà des perspectives que notre apparente impuissance à retourner la situation leur assure.

La solution aux crises diverses que nous traversons, c’est nous, le peuple, qui la détenons. Dans notre diversité et notre complémentarité. La République réside dans la complémentarité, pas dans le jeu perpétuel des antagonismes auquel il est si tentant de céder et qu’il faut proscrire aujourd’hui.

La Politique a été inexorablement abîmée au cours des années et est devenue, alors qu’elle devait être l’outil de notre discernement, de la qualité de notre délibération, celui de divisions et subdivisions infinies, ayant pour juge de paix la démocratie indifférente, elle, et les sondages intéressés.
Que croissant soit le nombre de ceux à vouloir que la démocratie soit directe est le signe de cet affaissement.
Toute cette précipitation politico-médiatique nous procure l’illusion de nous retrouver quand elle ne fait que nous perdre et de nous attacher à notre perdition.

Entraînons nos compatriotes hors du brouillard. La République a la puissance utile, avec l’ensemble des principes et du sens qu’elle porte en elle, avec ses voeux ténus qui encore vacillent dans l’obscurité, d’un anti-cyclone capable de lever la dépression qui pèse sur nous et ne semble pas vouloir nous lâcher.

Les crises qui sont les nôtres dénaturent et affaiblissent la volonté du peuple au point qu’il est désormais possible qu’il renonce à être et demeurer un peuple honorable, vaillant et franc, confiant dans ses élites, dans ses patrons, dans son avenir, pour n’être que celui de la défiance permanente.

Des gages, de la vertu, il en faudra. Pour emporter l’adhésion d’un peuple qui s’est senti, à raison souvent, à tort parfois, trahi par ses responsables et ses clercs, il faut un objectif clair et précis, un rendez-vous avec soi qui permette à chacun de s’y reconnaître.

Il faudra compter sur des élites intellectuelles, politiques, des chevilles ouvrières, des acteurs nouveaux, de dignes animateurs et protecteurs du débat national, pour rendre possible cela et transcender les dialectiques stériles, qu’elles soient des politiques ou des corps intermédiaires, qui n’ont joué le jeu, depuis des décennies, que de leur intérêt, et de leur influence sur parties du peuple.

La République a eu le tort de leur accorder le droit de fragmenter, pour un bénéfice que nous n’avons pas eu, l’unité nationale.

Juillet 2016 – les symptômes que j’avais alors identifié ne sont pas levés, mais les papillons du renouveau battent des ailes.

Publicités
Tagué , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :