Archives de Catégorie: Politique

La Révolution Islamique d’Iran « se prépare à assumer des rôles à l’échelle mondiale »

Il y a, s’agissant de la Révolution Islamique mise en oeuvre par le guide suprême d’Iran, une sorte de déni paradoxal.
Depuis le 11-septembre 2001, avec plus d’éclat qu’auparavant, les terroristes nous tiennent au rythme de la trotteuse et dans la suspension du temps auquel nous fixent leurs attentats et les menaces pour nous faire oublier le grand mouvement pendulaire et ce qu’il dissimule derrière sa propre évidence géopolitique. Lire la suite

Tagué , , , ,

Retour vers le Futur (Back to Future)

L’Europe traverse une épreuve majeure.
Un nombre croissant d’eurosceptiques aura beau prétendre que l’Union Européenne usurpe son rôle et son identité, la construction européenne, depuis que ses bases ont été posées, est un édifice réel et dynamique.
Il ne lui a fallu que quelques dizaines d’années pour s’affirmer, pour s’ouvrir et s’élargir, ainsi que sa nature, sa géographie et sa projection l’y portent.
Les empires immobiles ne sont pas immuables. Ils périssent, vaincus par les forces qu’eux mêmes génèrent en voulant se protéger et en lâchant la proie pour l’ombre. Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , ,

Laïcité, cochon à la cantine qui s’en dédit?

La laïcité est un plat qui se mange froid. Elle est un peu comme la vengeance. Vengeance de qui contre qui? D’une idée de la France contre une réalité de la France. Ou l’inverse. D’une France qui est celle du « bien vivre » contre celle qui l’empêcherait de « bien vivre »?
Par les temps qui courent, la laïcité s’accomode à l’évidence à toutes les sauces. La sauce anti-chrétienne, anti-cléricale, par exemple. Lire la suite

Tagué , , , , , , ,

L’Europe, vache à lait du Front National

Il ne faut certes pas anticiper sur les conclusions que l’enquête tirera, mais, d’ores et déjà, le caractère d’exception que s’est forgé, au cours des années, le Front National en laissant l’apanage de la corruption et de la magouille aux autres formations politiques, est mis à mal. Si les soupçons de Bruxelles sont fondées, ce sur quoi l’office anti-fraude saisi par Martin Schultz, président du Parlement européen, est chargé d’enquêter, le financement des postes d’une vingtaine d’attachés parlementaires FN par l’Europe, révélerait une pratique des plus cyniques. Au total, c’est un montant de 7,5 millions d’euros qui est en jeu sur la législature. Lire la suite