Nul ne pourra se laver les mains du sort d’Alep

yahiaLa honteuse majorité des personnes qui applaudissent la Russie, l’Iran et le régime de Bachar El-Assad engagés dans une offensive contre Alep sont au mieux des aveugles au pire des éléments d’une désinformation à grande échelle qui n’est pas sans conséquence puisqu’elle autorise, en ce moment sous nos yeux, un massacre à grande échelle.

Personne ne pourra s’en laver les mains. #Aleppo #Guernica Lire la suite

Publicités
Tagué , , ,

Le grand mufti qui avait menacé l’Europe accueille Bachar El-Assad pour l’Aïd

L’homme qui accueille le président syrien dans cette vidéo, en copie d’écran publiée par Le Figaro, filmée au cours de la cérémonie destinée à marquer l’Aïd dans une ville reprise par le régime n’est pas un inconnu. Il s’agit de Ahmad Hassoun, le grand mufti de Damas.


Cette personnalité, plus
hau
ahmad-hassoun_syriete autorité religieuse du Damas, devrait attirer notre attention.

En 2011, comme s’en était fait l’écho CBS News, il avait menacé, dans une violente diatribe, l’Occident et l’Europe en  particulier d’attentats si le régime était menacé.

Dans son édition du 26 mars 2016, le site internet l’Orient New.net posait une question. « Est-ce que ISIS traite les menaces terroristes du Mufti d’Assad en Europe?«  , en s’interrogeant, dès la première ligne de son article, sur la cécité des médias occidentaux.
« Je ne sais pas pourquoi les médias occidentaux ont fermé les yeux sur les menaces qui ont été faites par le Grand Mufti d’Assad, Ahmad Hassoun, en Octobre 2011. Ces menaces dangereuses, émises par la plus haute autorité religieuse du régime Assad, ont été diffusées dans les médias occidentaux qui n’ont pas mesuré la menace réelle sur la sécurité de l’Europe. Le mufti est seulement un employé pour les services de sécurité [du régime syrien] et aucun employé mineur n’est autorisé à donner des instructions sans consulter les gens plus élevés, sans parler de l’émission de la menace terroriste par la plus haute autorité religieuse dans le pays. », écrivait Faisal al-Kasim, journaliste de nationalité anglo-syrienne, présentateur d’Al-Jazeera et de CNN Arabic.
Lire la suite

Tagué , ,

Kim Jong-Un et les manipulations stratégiques

Kim Jong-Un a fait trembler la terre, ce jour 9 septembre 2016 à 4h26 en pratiquant à un nouvel essai nucléaire.
Les médias et les opinions publiques mesurent, de plus en plus, le danger que représente sur l’échiquier  ce cavalier de l’apocalypse nucléaire.
Beaucoup, désormais, en arrivent à douter des sanctions internationales auxquelles est soumise la Corée du Nord en se demandant si, à ce régime, ne devrait pas succéder un « dialogue ».
Dans la partie générale d’échec qui se joue, actuellement, de l’Ukraine à l’Asie en passant par le Proche et Moyen-Orient, quelques intermédiaires sont vraisemblablement disponibles pour assurer ces missions de bons offices auprès de l’épouvantail de Pyongyang.
Il s’agit de Moscou, Téhéran et Pékin, chacun avec ses propres intérêts à faire valoir y compris s’agissant des revendications chinoises en Mer de Chine, et, le cas échéant, induire pour un donnant-donnant.
La Chine dispose de cette possibilité stratégique.
Elle peut céder à la tentation d’utiliser, à son profit, l’espace que lui procure la perversion du jeu.
Elle a aussi, celle, de s’y refuser et d’assurer le service que réclame la sécurité du monde.
Elle en sortirait grandie, ce qui ne serait pas tout à fait le cas, sur le moyen et long terme, si elle utilisait l’influence que nous lui prêtons sur la Corée du Nord pour se favoriser et favoriser un axe de manipulations stratégiques où elle ne figure pas encore.

Un haut magistrat syrien dénonce les liens entre Daesh et le régime syrien

Dans cet entretien publié par l’agence Anatoly (turquie) en février dernier, M. Muhammed Kasim Nasir, ancien procureur général de la province d’Homs, en Syrie, accuse le régime syrien de connivence avec Daesh. Selon lui, les services secrets et militaires disposent de ramifications au sein de l’organisation terroriste.
Il affirme avoir obtenu de M. Nazim Abdullatif, directeur des services de renseignement syrien de la zone où lui même exerçait, des confidences selon lesquelles les attentats de daesh en Turquie et en Europe, y compris en France, consistaient à punir ces pays pour leur politique défavorable au régime de Bachar El-Assad.
« Abdullatif m’avait averti que leurs agents au sein de Daech prévoyaient une attaque terroriste en Turquie, a-t-il lancé. Cette discussion avait eu lieu au début de l’année 2015. Il m’avait dit que la Turquie paiera son intervention en Syrie et qu’elle « brûlera sous les feux du terrorisme ». De la même manière, la France et le président français, François Hollande, qui veut le départ du régime d’Al-Assad, seront dans un premier temps visé, avant de passer au reste de l’Europe. Tous devront payer.», rapporte l’agence turque.
Le magistrat évoque même un accord sur des armements.
« Cabir déposait les armes commandées par Daech aux points de contrôle militaire. Ensuite Daech organisait des attaques sur ces points précis. A ce moment là, Cabir ordonnait à ses soldats de se retirer en leur indiquant que leur vie était plus importante que tout. En prenant le contrôle de ces points, Daech récupérait toutes les armes »,a-t-il dit.
Ces révélations, ignorées par les médias hexagonaux, sont de nature pourtant d’éclairer la partie qui se joue actuellement en Syrie, avec l’engagement russo-iranien au secours du tyran syrien, d’un éclairage particulier.
Elles correspondent à l’analyse que j’ai développée sur mon blog, notamment après les attentats du 13 Novembre dernier, intitulée « Sauver Bachar El-Assad. Pourquoi?« .

Tagué , , ,

Un général saoudien accuse l’Iran d’être derrière l’attentat de la mosquée du prophète

« Tous les doigts pointent vers l’Iran parce qu’il est le seul bénéficiaire de la récente attaque qui a eu lieu près de la mosquée du Prophète », a déclaré le général de Brigade Hassam Atiyah, expert sur les stratégies de lutte contre le terrorisme du ministère saoudien de l’Intérieur.

Plusieurs kamikazes se sont fait exploser à Jeddah, Qatif et à Medine, près de la Mosquée du Prophète au moment de la rupture du jeûne et à la fin de la période de fin du ramadan, dans la soirée du 4 juillet dernier.

En désignant l’Iran comme instigateur, le général de brigade ramène Daesh au rang d’exécuteur des basses oeuvres distinct de la Révolution Islamique d’Iran installée dans les hautes oeuvres du terrorisme régional.

Cette analyse, je l’ai développée, depuis novembre 2015, après les attentats de Paris, notamment dans la contribution écrite le 17 novembre 2015 sous le titre « Sauver Bachar El-Assad. Pourquoi? ».

« Au cours des quatre dernières décennies, l’Iran a été un fervent partisan de toute tentative visant à faire douter de la capacité du Royaume à exécuter Omra et Hajj affaires. Les dernières attaques sont une tentative désespérée de la part de Daesh pour infiltrer la communauté d’expatriés dans le royaume « ,  a ajouté le général Atiyah.

Il a décrit l’attaque qui a eu lieu à Jeddah « comme une tentative désespérée pour dégrader les liens saoudiens-pakistanais bien fondées ».

http://saudigazette.com.sa/saudi-arabia/terrorism-expert-iran-chief-beneficiary-madinah-attacks/

Tagué , , ,

Vulnérabilité des démocraties à l’âge de la mondialisation

[Ce texte participe au concours organisé par le Conseil Supérieur pour la Formation et la Recherche Stratégique. Cette réflexion stratégique sera publiée au cours des prochaines semaines et n’est donc plus disponible au téléchargement.]
Tagué , , ,

Hiroshima: convocation mémorielle et dissuasion nucléaire

L’usage de l’arme atomique sur Hiroshima et Nagasaki a donné à la dissuasion nucléaire une dimension ancrée au réel, au souvenir du réel.
De ce point de vue, il est intéressant de voir comment le président Obama, aujourd’hui au G7 au Japon, traite cette question.
Il est et a été au cours des derniers mois convoqué sur l’aspect mémoriel et, éventuellement, celui de la contrition.
D’après ce que j’ai pu lire, ici ou là, il me semble que le président américain élude cette « convocation ».
S’il s’y conformait, au delà de la question des bons sentiments, de quelle manière le concept de dissuasion pourrait-il être atteint?

Bien à vous.

Tagué , , ,

L’Iran théocratique annonce la couleur

L’Assemblée des Experts, organe essentiel de la Révolution Islamique d’Iran, qui relaie la légitimité du guide suprême, l’ayatollah Khamenei, est présidé par un ultra-radical, en la personne de l’ayatollah Janati, 89 ans. Alors que la question de la succession se pose, compte tenu de l’âge de l’ayatollah Khamenei – et du mal dont on le dit atteint -, le régime, dans sa dimension théocratique, annonce la couleur s’agissant de son conservatisme.

Loin de profiter du souffle que lui procure le détente, la RII se radicalise.
Les Accords sur le nucléaire iranien signés à Genève restent pourtant une excellente chose. D’abord, parce que le peuple iranien les méritaient.
Cette libération sur ce que cristallisait, en terme de souveraineté nationale, les sanctions, le soupçon et l’opprobe internationale s’agissant du sujet nucléaire, a accéléré le temps dans le rapport entre la République Iranienne, et la question de sa propre souveraineté, et l’étrange objet que forme en la surplombant, structurellement et idéologiquement, la Révolution Islamique d’Iran.

Les récentes élections législatives font foi de ces subtils mouvements internes.

Attention, cependant, à ne pas tenir l’élection de l’ayatollah Janati pour une marque de gérontocratie à la soviétique.
La RII se met en position foetale, par retour à ses sources théologiques, recroquevillée sur elle-même. Ce que ni l’âge de Janati ni celui de Khamenei ne paraissent pourtant laisser entrevoir a-priori.
Le bébé est malicieux et dangereux.
Il demande à renaître. Plus fort.

Tagué , ,

Que veulent semer les Engraineurs

OGM_les engraineursComment le credo écologique publié sur le page facebook du groupe « Defense Russie Liberté » ce 20 mars 2016 à 10h et l’annonce, faite ce même jour (Par Lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 20/05/2016 à 14:48 Publié le 20/05/2016 à 14:46) d’un appel à manifester contre Monsanto, les OGM, par un collectif citoyen, baptisé ainsi que le rapporte Le Figaro, « Les Engraineurs », nous interpellent-ils?

Cette curieuse conjonction appelle – devrait appeler – notre sens critique de citoyens, au delà de ce qui est exalté en chacun de nous et au sujet duquel s’applique sans conteste le principe de la liberté de penser.

La question  fondamentale en définitive porte donc, constamment, sur « Est-ce que ce que je pense est ce que je pense? ». L’exercer sur soi-même n’est pas illusoire. Elle assure la démocratie à son meilleur niveau: celui de ses citoyens avertis, en responsabilité comme en dignité.
Ce sont eux qu’il faut défendre car ce sont eux qui nous défendent par leur sérénité aux turbulences.

Au fond, la question qui regarde chacun, dans sa vie citoyenne, est « De quoi suis-je, s’il m’advient de l’être, le signal, ou encore, à quel signal réel, la vie démocratique, avec ses désordres éventuels, m’amène-t-elle à m’accorder? ». Et par quels biais?

PS: je précise que j’ai vécu le crépuscule d’une période où l’on pouvait invoquer « la France profonde », comme une sorte d’autorité tutélaire sur la volatilité des choses.

Tagué , , , ,

« Tous les extrèmismes ont intérêt à se manifester »

M. Calvar, devant la Commission Nationale de la Défense et des Forces Armées, a évoqué les risques qui pèsent sur notre nation et, au delà sur l’Europe. Le texte complet est disponible sur le site de l’Assemblée Nationale.
Il relève un niveau de violence croissant sur la société française, mais également sa complexification et ses métamorphoses, notamment à l’ultra-droite.

« Vous avez également évoqué les casseurs, répond-il à un membre de la Commision qui l’interroge. Je précise que la DGSI est un service antiterroriste. Aussi relèvent-ils du renseignement territorial et pas de nos services. Nous suivons pour notre part le haut du spectre, c’est-à-dire des individus susceptibles de basculer dans des actions terroristes qui visent à porter atteinte aux institutions de la République. » Lire la suite

Tagué , , ,