Archives de Tag: Démocratie

« Vulnérabilité des démocraties à l’âge de la mondialisation », bientôt publiée

804719_lcl_c14

Le processus de publication de mon ouvrage: « Vulnérabilité des démocraties à l’âge de la mondialisation » entre dans sa phase finale. Je procède aux corrections des épreuves avant de délivrer le Bon à Tirer.
Développée dans le plus grand des isolements, cette réflexion participe au concours de la Réflexion Stratégique 2016 organisée par le Conseil Supérieur pour la Formation et la Recherche Stratégique.
Ce n’est pas un objet littéraire.
Ne bénéficiant pas du moindre support médiatique et de promotion, si vous désirez le commander, chacun peut manifester son intention d’achat directement auprès de l’auteur.
L’ouvrage est mis en vente au prix de 10,50€, plus les frais de livraison.
N’hésitez pas à le réserver en me contactant directement ou en passant, aussitôt que le livre sera disponible, par le site de vente en ligne de l’éditeur: https://www.edilivre.com/.
Le lien d’accès à la commande sera précisé dès qu’il sera disponible.

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fvulnerabilitedesdemocratiesalagedelamondialisation%2Fphotos%2Fa.1293829803984555.1073741827.1293798600654342%2F1325435744157294%2F%3Ftype%3D3&width=500

Publicités
Tagué , , , , , ,

L’omniprésent oeil de Moscou

Dans un article consacré à la montée des tensions entre les Etats-Unis et la Russie, Patrick Saint-Paul, du Figaro, consent à énumérer les soupçons de manipulations de la Russie sur les démocraties.
Je note particulièrement, en fin d’article, le passage qui concerne la montée de l’AfD, le parti populiste allemand qui a, aux dernières élections, fait voler en éclat la position centrale de la CDU, le parti de la chancelière.Voir l’article


« En Allemagne, le Kremlin est soupçonné d’instrumentaliser le parti populiste AfD (Alternative für Deutschland) pour déstabiliser la chancelière… Avec Angela Merkel, les relations avaient été cordiales jusqu’à ce que la chancelière se mette en travers de sa route en Ukraine. »
, écrit Patrick Saint-Paul.

Lire la suite

Tagué , , , , , , , , , ,

Le référendum ou l’abolition de la raison des peuples

Rien ne ressemble plus à un référendum qu’un autre référendum. En Hongrie, Viktor Orban, le premier ministre hongrois, a pesé de tout son poids pour obtenir de la Hongrie un plébiscite fondé sur le rejet de l’accueil des réfugiés qu’au nom de la solidarité entre membres de l’UE l’Europe souhaite répartir en fonction des moyens de chaque État.

Il ne l’a pas obtenu.

Viktor Orban n’a pourtant pas ménagé sa monture « anti-migrants ». Pour déclencher cette machine infernale référendaire supposée consacrer, face aux institutions européennes, la voix du peuple comme source de légitimité absolue, Viktor Orban a fait du millier de réfugiés à relocaliser dans son pays, un enjeu de souveraineté.
Le Royaume-Uni est passé par ce chemin qui a abouti, sur l’exaltation cumulée des peurs et de la souveraineté, au Brexit. Lire la suite

Tagué , , ,

Vulnérabilité des démocraties à l’âge de la mondialisation

[Ce texte participe au concours organisé par le Conseil Supérieur pour la Formation et la Recherche Stratégique. Cette réflexion stratégique sera publiée au cours des prochaines semaines et n’est donc plus disponible au téléchargement.]
Tagué , , ,

Pour l’OCI, l’Iran soutient le terrorisme, pour Khamenei les USA arment Daech

Le temps viendra pour les médias de donner des explications au peuple, aux peuples, sur la manière dont les médias ont rendu compte du phénomène du terrorisme, l’imputant sans le moindre recul, à des pays sunnites tels que l’Arabie Saoudite. Le Figaro brille ici.
En quelques semaines, nous assistons curieusement à une manière d’évitement de la part de la quasi totalité des médias et, hier, le 15/04/2016, c’est l’ Organisation de Coopération Islamique qui fait les frais de cette politique de l’autruche qui consiste à censurer toute information ne coïncidant pas avec la narration officielle. Lire la suite

Tagué , , , , , ,

Faut-il un droit de la presse particulier en état d’urgence?

Même si le débat constitutionnel est refermé, je me demande dans quelle mesure l’état d’urgence, correspondant donc à une série de mesures adoptées pour faire face à une menace lourde et sombre qui pèse sur nous, ne devrait pas aboutir à une limitation, un encadrement, de la liberté de la presse, tout comme, finalement, à une limitation de la démocratie directe. Il me semble évident, aujourd’hui, que des forces nourrissent et instrumentalisent avec une vigueur redoublée le potentiel que leur offre ces vecteurs et ces forces y renonceront d’autant moins que la société qui prétend se défendre donne l’image d’une société qui se désagrège et perd le nord. Lire la suite

Tagué , , , , ,

Où l’ayatollah Khamenei nous conduit-il?

Oui, l’Europe démocratique est visée en tant qu’entité géopolitique et si elle est visée, c’est qu’aux yeux de ses ennemis, elle représente un ou plusieurs obstacles à leurs intérêts directs ou indirects.
Peut-être même que si nous nous étions docilement rangés dans la ligne Moscou-Téhéran, s’agissant du soutien à Bachar El-Assad, de l’incrimination de l’Arabie Saoudite et des pays du Golfe, l’Europe serait désormais à l’écart de ces attentats. Cependant, peut-être cet abandon aurait dégénéré en d’autres tensions et soumissions. Lire la suite

Tagué , , , , , ,

Du fantasme du Big brother US à la réalité du gran’ father iranien

SEYYED_ALI_KHAMENEHEI_-_LEADER_OF_IRAN

Le guide suprême Ali Khamenei. Crédit wikipedia, akkasemosalman, licensed under creative commons attribution.

Il est né en 1939 et règne depuis 1989, en qualité de Guide Suprême de la Révolution, sur le destin de la nation iranienne. Avant d’exercer la charge la plus haute au sein du régime dont il a été un des artisans, l’ayatollah Khanenei a été un proche de son fondateur, l’ayatollah Khomeini,  qui a chassé en 1979 le chah d’Iran du pouvoir.
Derrière l’image faussement rassurante du grand-père de la nation, Ali Khamenei est un stratège. Parmi de nombreuses oeuvres, il a rédigé un corpus intitulé « L’être des deux cent cinquante ans » et se déclare comme le descendant du prophète Mahomet, dont il affiche le turban noir autour de la tête qui fait de lui, à ce titre, un sayyid.
Mais la violence entoure et jalonne l’irrésistible parcours de cet homme vers le pouvoir.
Certains le jugent responsable, par exemple, de l’incendie qui a ravagé, le  19 août 1978, le cinéma Rex à Abadan, où 400 personnes ont péri carbonisées. Wikipédia explique que ce drame a été retourné par les Mollahs dans leur intensive entreprise de prédication contre le chah d’Iran.
Attentats, assassinats, exécutions massives, fatwas (dont celle émise à l’encontre de Salman Rushdie, l’auteur des « Verset sataniques »), la Révolution Islamique d’Iran a trouvé en celui qui s’est installé en son coeur un service qui dépasse le voeu même, probablement, de Khomeini. Lire la suite

Tagué , , ,

Quitter Athènes

Le choix honorable de ceux qui possèdent est d’être ce qu’ils ont. L’opportunité de ceux qui n’ont rien est d’être ce qu’ils sont, et non pas d’être la simple envie d’être ceux qui ont.
Il y a une crise de valeurs en ce monde. On ignore jusqu’où elle peut aller. C’est une crise inacceptable, qui par moment peut sembler insoluble compte tenu de la variété des intérêts et des légitimités qui s’y manifestent. Pour la satisfaire, et maintenir le système, des gens qui ne le méritent pas sont exclus. Lire la suite

Tagué , , ,

Au sujet de l’égalité réelle

Sans préjuger de ce à quoi il aboutira, ceux qui se gaussent de la création du Secrétariat d’Etat à l’égalité réelle, sont sans doute du bon côté de l’égalité formelle pour pouvoir ironiser sur un tel sujet.
Il mérite, ce sujet, notre attention.

Il y a trop de gâchis toléré au sein de la République qui devient au fur et à mesure que les crises pèsent sur elle la République des cynismes. Qu’ils soient assumés collectivement, pour des raisons qui tiennent à ce qu’est devenue, en raison de notre désinvolture, la politique, ne les rend pas plus acceptables.

La République, fondamentalement, est l’ennemie du gâchis humain et le lieu normalement d’une espérance et d’une réalisation. Elle se place hors des coteries. Elle appelle chacun à se dépasser, à porter mieux et plus haut ce qu’il est au profit de tous.

Si cet effort est vain, et que cela se vérifie, au delà du prisme de la question des origines et de la couleur de peau, par ce qu’elle honore comme par ce qu’elle méprise, j’ai le regret de vous dire que la République est profondément viciée et que ce que l’on invoque n’a que peu de choses à voir avec le serment ou le voeu d’origine.
Cela signifie alors qu’elle trahit sa propre lettre et, pire encore, elle rend intolérable le sentiment d’inégalité qui n’a pourtant pas d’équivalent pour inspirer des excellences inattendues et des entêtements fructueux.

Que les gens puissent se rendre compte et constater dans leurs vies, dans l’appréciation qu’ils se font, d’expérience, des règles qui dominent une société, et deviennent serviles, obséquieux, cela suffit à faire de cette inégalité, qui devrait participer à une saine émulation nécessaire à la dynamique d’une société, un état vécu, à raison, comme un arbitraire et comme une injustice.

Une société qui établit un tel fonctionnement, installant la conviction que les dès sont pipés,  commet une faute au coeur de ce qu’elle est et veut démontrer.
Elle met le vice à la place de la vertu.
La question qui se pose, en définitive, est de savoir si la question de l’égalité réelle sera posée et traitée sur le plan cosmétique, ce qui ajouterait une désinvolture coupable, ou comme la situation requiert, faisant d’un pays qui s’enorgueillit d’être celui des Idées celui des lubies.
Le succès que l’ironie blasée a remporté lorsque ce Secrétariat d’Etat a été annoncé est assez éloquent déjà sur l’élan auquel nous porte notre préférence collective.
Pourtant…
Pour faire fleurir un jardin, il faut aimer les fleurs.
La République doit suivre le même tropisme.
#Egalité Réelle

Tagué , , ,